VAGUE: INSTALLATION 2

"Le vide à l'intérieur du corps devient plus léger que l'air alentour. Petit à petit on finit par peser moins que rien"... "on se laisse évaporer. Et alors, petit à petit, on s'élève. "- Paul Auster: "Mr Vertigo" p.317 éd. Livre de Poche.

"elle fait de l'air sa frontière". Lola Lafon : " Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s'annonce'' p.382 éd. Actes Sud.

Installation 2 se compose de projections de quatre videos sur l'installation "Camisoles Double Dutch" de 3m50x2m50x à environ 0m30 à partir du mur-

Ces quatre vidéos représentant des personnages évidées à partir de photographies de ma tante prises durant l'été 1957, balayent et éclairent de bas en haut, et vice versa, les inscriptions brodées verticalement sur des camisoles: ambivalence, bizarrerie, impénétrabilité, détachement : quatre termes définissant le syndrome dissociatif de la schizophrénie.

La forme littéraire de ces quatre termes aux définitions et interprétations multiples s'oppose à la lourdeur et au caractère univoque du diagnostique qui s'ensuit.

Dans cette installation c'est l'ombre qui éclaire, donne corps et reconnait l'identité. Comme en lévitation, les camisoles s'échappent de leur captivité, s'envolent, se libèrent de la gravité et s'ouvre à l'espace.


Wave Installation 2 consists of projections of four videos on the installation "Camisoles Double Dutch" measuring 3m50x2m50x at approximately 0m30 from the wall-

These four videos representing characters hollowed out from photographs of my aunt taken during the summer of 1957, sweep and illuminate from bottom to top, and vice versa, the inscriptions embroidered vertically on camisoles: ambivalence, oddity, impenetrability, detachment: four terms defining dissociative schizophrenia syndrome.

The literary form of these four terms with multiple definitions and interpretations is opposed to the heaviness and unambiguous character of the ensuing diagnosis.

In this installation, it is the shadow that illuminates, gives substance and recognizes identity. As if levitating, the camisoles escape from their incarceration, fly away, free themselves from gravity and open to space.

VUE D'ENSEMBLE DE L'INSTALLATION "Camisoles Double Dutch"

lors de l'exposition "Altérité" au centre culture de Cachan en 2012


VUE D'ENSEMBLE DE L'INSTALLATION "Camisoles Double Dutch"

lors de l'exposition "Altérité" au centre culturel Cachan en 2012